Que signifie « alimentation spontanée » ?

Le nourrisson mange quand il a faim et cesse de manger dès lors qu’il est repu.  Il s’alimente spontanément. En grandissant la régulation devient moins stable. L’éducation reste un facteur déterminant. Des comportements trop restrictifs (l’obligation de  finir son assiette ou encore l’interdiction de manger entre les repas) modifient la relation avec la nourriture, que l’enfant soit en surpoids ou non.  Les médias sont aussi la cause de ces perturbations avec un marketing de masse provoquant des envies irrésistibles. Les régimes ne sont pas exempts de ces dysfonctionnement faim/satiété. Les interdits alimentent le désir.

En quoi consiste l’accompagnement que je vous propose ?

A perdre du poids durablement.
A manger lorsque vous avez faim, à vous arrêter lorsque vous êtes à satiété. Je vous accompagne dans votre souci de faim émotionnelle (compulsion alimentaire). Je vais vous aider à retrouver une bonne relation avec la nourriture. Je vais vous apprendre à être tolérant avec vous-même. Je vais vous réapprendre à vous faire plaisir.

Pourquoi les régimes ne fonctionnent-ils pas à long terme ?

Le cerveau reptilien.

Les scientifiques savent aujourd’hui que le corps se défend dès qu’il se sent menacé par un manque de nourriture. C’est le cerveau reptilien (le cerveau primitif) qui est en cause. Partie du cerveau « automatique », cerveau réflexe qui a pour mission la protection du corps et son but est la survie. Quel rapport avec le poids ? Il assimile la restriction (régime hypocalorique) à la famine. Il atteint sa maturité entre 6 et 8 ans et n’évolue pas ensuite. Le problème qui nous occupe c’est qu’il est prioritaire par rapport à l’intellect, la logique, le rationnel mais aussi la stratégie.Vous avez donc compris que tout régime restrictif est voué à l’échec.En conséquence si cette partie du cerveau pense que notre survie est menacée : impossible de résister à nos envies malgré une volonté de fer.

Quelles sont les solutions ?

Le tromper entre autre et lui faire croire que nous ne sommes pas en difficulté, que nous n’avons pas de frustration et pas d’interdits. Pour réussir il ne faut pas réduire le plaisir.

Vais-je pouvoir atteindre le poids que je souhaite avec votre accompagnement ?

Je ne vais pas vous mentir ce sera non. Quel sera-il ? Il ne peut être défini à l’avance.

Je vous rappelle que l’obésité est une maladie. Lors d’une prise de poids les cellules graisseuses (adipocytes) se remplissent. Lorsqu’elles sont toutes remplies le corps sait en fabriquer de nouvelles. Dans le cas de l’amaigrissement, les cellules se vident mais le corps ne les fait pas disparaître. La médecine est encore impuissante dans ce domaine. Seul moyen « dérivé » pour la santé vitale de la personne en obésité : la chirurgie bariatrique.

Le poids d’équilibre

C’est celui que vous pourrez conserver à vie, sans faire d’efforts, sans vous restreindre. Les régimes successifs ont « déplacé » le poids d’équilibre que vous aviez plus jeune (en tous cas avant vos régimes).
Souhaitez-vous ressentir la fierté éphémère d’être au poids que vous souhaitez après des efforts déraisonnables ? Devoir reprendre régulièrement vos périodes de restrictions drastiques en pensant que vous manquez de volonté n’est pas valorisant.Un sentiment d’échec qui entraîne honte et mésestime de soi.
La liberté de manger sans aliments tabous n’est ce pas ça que vous enviez aux personnes minces que vous côtoyez ?

Pourquoi est-il indispensable de pratiquer une activité physique ?

L’activité physique régulière permet de :

  • Diminuer le risque de diabète,
  • Diminuer l’hypertension,
  • Combattre le stress,
  • Diminuer la sensibilité à la dépression,
  • Réguler l’appétit,
  • D’augmenter la sensibilité à la leptine (hormone qui donne l’information de satiété au cerveau).
  • Brûler de l’énergie même au repos.

En ce qui me concerne, j’ai fait l’expérience tardive des bienfaits du sport. Ce qui est nécessaire c’est de ne pas s’imposer une activité qui ne nous convient pas, avec un rythme que nous ne pouvons maintenir dans la durée. Nous allons ensemble trouver des solutions pour effectuer une activité qui vous plaît.

Pourquoi l’accompagnement que je propose serait-il plus efficace que tout ce qui existe actuellement ?

Tout simplement parce qu’il n’y a rien de plus naturel et savoir écouter son corps est instinctif depuis la création de l’être humain. Ce que je préconise provient de ma propre expérience (-30 kg) et des études sur le sujet que je lis depuis plusieurs années.

Savoir écouter son corps

Savoir écouter son corps et ses envies c’est un réel apprentissage. On parle souvent des femmes enceintes qui ont des envies d’aliments spécifiques. C’est une période où toute femme est à l’écoute de son corps. Les envies sont une alerte de notre corps. Principalement pour honorer nos besoins biologiques.

Cet accompagnement est une évidence ancestrale alors pourquoi n’est-il pas diffusé plus largement ?

Pensez-vous que l’industrie gigantesque du régime (1.5 milliard en 2017) va « plier bagage » ? Marché très lucratif, n’est ce pas ! Il comprend les régimes, en y incluant ceux à la mode très onéreux sous forme de box. Il ne faut pas oublier les produits allégés ainsi que les compléments alimentaires.
En conséquence prêter l’oreille aux signes de notre corps ça n’est pas très vendeur…Mais la réussite est au cœur de cette écoute.